Catz, peintre onirique

Vous avez dit "Onirique" ?

Définition

L'adjectif « onirique » vient du nom grec « oneiros », qui signifie le « songe » ou le « rêve ». Utilisé d'abord en psychanalyse, ce terme est passé dans le vocabulaire littéraire et pictural avec les surréalistes et André Breton.

En peinture, il a été fréquemment utilisé pour qualifier l'œuvre de peintres ou de lithographes comme Salvador Dalí, Jean-Pierre Alaux, Pierre Henry, Louis Vuillermoz.

 

 

Faisons connaissance...

 

Née en 1981, j'ai grandi en isère. Encouragée par mes parents dans la création artistique, j'ai d'abord consacré un an de mes études dans une école d'art, lors d'une année propédeutique, qui fut l'ocasion d'apprendre  des notions d'histoire de l'art, des cours de dessin modèle vivant, et quelques bases du travail du bois, du fer et de la photographie.

J'ai ensuite travaillé dans l'animation de mariages puis déménagé en Bretagne (2007)

La création a toujours été pour moi, un fort besoin, un moyen de m'exprimer.

D'abord touche à tout (mosaïque, poterie, dessin, aquarelle) j'ai jeté mon dévolu sur la peinture acrylique. Celle-ci à de grandes possibilités techniques, on peut la travailler diluée, ou brut. Le temps de séchage court, permet la rapidité d'exécution, et la non toxicité permet d'y mettre, couteaux, éponges ou mains avec beaucoup de spontanéité !

Je me suis spécialisée dans la peinture il y a une dizaine d'années et depuis 2010, elle est mon unique métier.

Si aujourd'hui, je peins le plus souvent  pour des projets collectifs, en solitaire, je m'oriente vers des sujets imaginaires, mélant lumières féeriques et créatures de la nuit. L'arbre et le végétal en sont les thèmes dominants.

 

 

Coordonnées

 Audrey Defollin "catz"  3 rue de la Fontaine de Blot

22980 St Michel de Plélan

Téléphone : 0680441103

 

N'hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Actualités

performance artistique à Lamballe, dimanche 2 décembre, galerie le Dragonoir, Rue calmette

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Audrey Defollin